Assbc
La Parole au coeur de nos vies


Demain, mercredi, je vais retrouver les quelques personnes avec lesquelles, pour la onzième année, je vais essayer, avec l’assistance de l’Esprit-Saint, de découvrir, toujours un peu plus et un peu mieux, les richesses de la Parole de Dieu.


Quand je me souviens des circonstances qui m’ont poussée à entreprendre cette recherche communautaire, je me revois sur les bords de la mer Rouge. J’étais assise auprès du Père Louis Hurault qui nous accompagnait tout au long d’un voyage qui, après nous avoir conduits sur la route de l’Exode, jusqu’au mont Sinaï, nous avait fait découvrir les merveilles de Petra.


Je me remémorais alors, pendant cette attente, le jour où, avec ce petit groupe, nous avions commencé à nous plonger dans la Bible. C’était en 1989. Depuis cette date nous avions cheminé, plus ou moins laborieusement, mais avec l’assistance du Père Louis tout au long de cette passionnante histoire, je pourrais même dire « de cette tragédie », découvrant petit à petit le plan de Salut de Dieu sur l’Humanité. C’est d’ailleurs à partir de ce moment que je lis journellement quelques pages de la Bible. Elle est maintenant la lumière qui éclaire mes journées et me guide dans les choix devant lesquels, comme tous les hommes, je suis interpellée et obligée de me situer.


C’est donc, à ce moment-là, au bord de la Mer Rouge, alors que je me rendais compte quelle avait été ma chance de rencontrer le Père Louis, et, de là, à découvrir et à vivre autant que faire se peut, de la Parole de Dieu, je faisais au Père cette remarque : « Quand je pense à toute la sollicitude avec laquelle tu nous as aidés, depuis 7 ans, à décrypter la Parole de Dieu et à en vivre, une envie me vient de la partager maintenant avec d’autres et de les aider, eux aussi, à “entrer dans la Bible” ». Alors que je prononçais ces paroles, je me rendais compte en même temps de leur outrecuidance : en effet, je n’avais aucune compétence précise pour assumer ce genre de responsabilité : je n’avais fait aucune étude de théologie et même d’études, tout simplement, puisque des contingences familiales m’en avaient empêchée. C’est alors que le Père Louis m’avait répondu immédiatement : « Alors vas-y ! Si tous les gens de ce groupe me disaient la même chose, alors je pourrais me dire que j’ai accompli ma mission ». Vous imaginez ma stupéfaction !


Pourtant, dès notre retour, puisque ce voyage se situait en septembre, avec l’aide du Père et l’accord du curé du secteur paroissial où je vis, je me lançais dans cette aventure spirituelle. Depuis ce temps, je peux dire que chaque rencontre mensuelle est pour moi une occasion de rendre grâce : d’abord pour l’aide active du Saint-Esprit qui est constamment présent et me donne de trouver les paroles qui peuvent aider les autres, et aussi pour le travail que ce même Esprit-Saint accomplit dans le cœur des personnes du groupe. Beaucoup, qui n’avaient jamais ouvert une bible, la considèrent maintenant comme une amie indispensable pour guider leur vie de tous les jours et entrer un peu plus dans l’intimité du Seigneur.


Nous avons découvert les richesses de quelques livres de la Bible : aussi bien ceux du Nouveau que de l’Ancien Testament. Cette année, par exemple, nous allons aborder « les Rois et Prophètes d’Israël et de Juda ». Alors, vous aussi, si vous avez soif, comme la Samaritaine, n’hésitez pas à aller boire à la Source. La Bible est écrite pour chacun d’entre nous, qui que nous soyons. Ne négligeons pas ce Trésor qui nous est donné gratuitement !

Nicole


...Retour aux Témoignages

"Demain, je partage la Bible"

shape