Assbc
Pourquoi tant de répétitions?
Lire la Bible

Nous sommes parfois agacés devant les innombrables répétitions de mots, d’idées ou de situations que nous trouvons dans la Bible.

Mais c’est oublier un peu vite que notre vie entière n’est qu’un tissu de répétitions, dans laquelle toutes les réalités importantes sont reprises à l’infini : se lever, cuisiner, manger, aimer, dormir, prier, se rencontrer, travailler, faire le ménage, vivre le temps qui passe du dimanche au dimanche suivant... Notre vie est constituée de perpétuels recommencements. Et ce sont eux qui donnent du poids et de la force aux situations, aux sentiments que nous vivons. Le courage de répéter sans cesse l’important creuse un sillon de fidélité, qui manifeste la valeur des êtres.


Voici une anecdote qui marque bien l'importance de la répétition:


Dans un groupe d’accueil de la Parole de Dieu, on vient d’achever la lecture de l’évangile selon saint Jean.

« Qu’allons nous approfondir durant les deux années suivantes ? »

Les idées fusent :

— L’Apocalypse.

— Pourquoi pas l’Exode ou un des prophètes ?

C’est alors que du groupe ; un homme déclara :

— Non, pas un prophète ! Ils redisent toujours les mêmes choses !

Sa femme, habituellement peu loquace, s’écria à son tour :

— Pourtant, quand tu parles aux enfants, tu ne leur dit pas les choses dix ou vingt fois, mais cent fois, deux cents fois !!!

Il en va ainsi de Dieu pour nous.


Dès le départ, l’histoire biblique a été vécue dans un contexte de civilisation orale. Tout se transmet par la parole, et cette parole se doit d’être facile à retenir. On emploie donc de nombreuses images et des moyens mnémotechniques qui fixent l’attention et aident la mémoire. Ainsi, chacun peut aisément garder les détails d’un enseignement, d’un évènement historique ou l’attitude d’un personnage, etc. La répétition sert à marquer le sentier de la mémoire. Les psaumes en particulier excellent à redire deux fois la même idée avec des mots légèrement différents :

Même les moineaux trouvent (en ta demeure) leur maison,
et l’hirondelle un nid pour y loger ses petits.
Ps 84,4

shape